Une étude suédoise confirme qu'un rapport lamda/kappa anormal annonce un risque de progression du GMSI.